L’article du mois : C’est la rentrée… J’écris un livre !

Voilà la rentrée, le mois de septembre, la lumière qui décline et nous emmène doucement vers l’automne, saison de nettoyage par excellence avant l’hiver, saison d’intériorisation et de repos.

Ce mois ci c’est avec une grande joie que je vous partage un projet que je mène depuis plusieurs années dans ma tête et depuis le mois dernier de façon concrète : écrire un livre.

 

L’écriture a toujours été présente dans ma vie, depuis mon enfance j’aime écrire des poèmes et des histoires. Lorsque j’étais ado j’écrivais des chansons. Tout cela je n’ai jamais osé le faire sortir de ma sphère intime… Et puis un jour, je me suis sentie appelée à écrire un livre, non pas seulement pour moi, mais pour d’autres personnes désireuses de découvrir en elle le trésor incroyable qu’elles portent.

 

« Le VERBE est porteur de la clé qui peut ouvrir ce qui est en haut et ce qui est en bas ». Hermes Trismégiste

 

Le verbe est essentiel à la réalisation de soi, il est le pouvoir générateur du principe de vie, le souffle créateur. Comprendre et utiliser le verbe créateur c’est reprendre pleine possession de son pouvoir intérieur et de toutes les capacités latentes de l’esprit humain. Un être divin qui expérimente la matière, non pas un être humain qui cherche à devenir divin.

 

Nous sommes déjà divin, il nous suffit de nous veiller à nous même.

 

 

Ce livre dont le sujet est encore tenu secret pour le moment, est très important pour moi, car il prend sa source dans ce qu’il y a de plus enraciné en moi, de plus profond et de plus pur…

Ce livre, je me suis enfin décidée à le commencer une nuit d’insomnie au Japon, dans la chambre d’un hôtel au clair de lune avec le chant de l’air conditionné…

Je n’arrivais pas à dormir, et puis, pas moyen d’errer sur la toile… pas de connexion internet… Que faire ? Je me suis mise à lire à la lueur de l’écran d’ordinateur pour ne pas réveiller mon fiancé (devenu mon mari depuis :)).

Et soudain, je me sis sentie portée par une « voix intérieure » qui me soufflait « vas y c’est le moment, lance toi et écris ! »

C’est alors que j’ai ouvert mon traitement de texte et que j’ai commencé à pianoter sur le clavier. J’ai commencé à écrire la situation que j’étais en train de vivre à ce moment là. Puis j’ai « vu » en filigrane le sommaire du livre, ce qu’il allait contenir.

J’ai vu le tronc de l’arbre et les branches principales du livre, je vois ce livre comme un arbre, un arbre intérieur qui demande à grandir et à donner ses fruits aux lecteurs.

 

 

 

                            « L’écriture est la peinture de la voix ». Voltaire

 

J’écris comme je peins : de façon inspirée et intuitive. J’écris au fil de la plume ou plutôt de mes mains, et je me laisse porter par mon intuition, de façon totale sans aucune limite ni question. Cela ne m’empêche pas d’avoir des propos structurés et qui font sens, je reviens de temps en temps sur mon texte afin de revoir la syntaxe, la mise en page et l’orthographe.

Le fait d’écrire de cette façon me permet de trouver des idées plus claires et plus forte et d’être en parfait co-création avec ma partie supérieure et intérieure, car c’est elle qui m’a guidé pour l’écriture de ce livre et qui me guide pour le poursuivre, pas à pas et jour après jour…

Je ne sais pas quand il sera terminé, je ne sais pas à qui il est destiné, je ne sais pas comment et où il sera édité… Ce que je sais c’est que j’écris, pour servir quelque chose de plus grand que moi et pour partager ce qui m’anime profondément.

Je suis heureuse d’avoir pu partagé un peu avec vous de ce beau projet… Je vous en reparlerai dans mes news, lorsqu’il sera plus avancé…

Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour vous parler d’un autre projet que je mets en place : les cours individuels et collectifs de peinture et de développement personnel…

 

 

A très bientot

Caroline Hofman,

Peintre énergéticienne

révélatrice de votre créativité, au service de la beauté.

 

Enregistrer